rss Syndiquer tout le site


Baïfall Dream au salon Who's next
Édition du 22-05-2011
 
Contacts / Échanger

Arts & Cultures

17 janvier 2006

Qui sont les Bauls du Bengale ?

Chanteurs et sages mystiques et iconoclastes, les bauls appartiennent à une tradition orale née de la rencontre entre les mystiques soufi, voyageant il y’a plus de 1000 ans de la ceinture transcaucasienne aux fin fonds des plaines du Gange Indien, et les sages tantriques sahajiya.

Les bauls vénèrent l’énergie féminine, condamne le système des castes des hindous et le fanatisme des mollahs ! Ils montrent leur esprit universel en passant d’une religion à l’autre. Un baul hindou peut prendre un maître sufi et vice-versa...
Les chansons baul sont improvisées et transmis oralement par ces chanteurs et sages qui recherchent le féminin en leur intérieur. Radha et Krishna sont les amants passionnés souvent évoqués dans leurs chansons. Ce couple représente deux aspects de la même réalité : le principe masculin et le principe féminin. Le mot clé parmi les bauls est ultasadhana, c’est à dire la discipline de la contemplation, l’exploration de soi et de son intérieur, l’écoute des horloges internes qui résonnent dans le corps. Cette discipline aide à expliquer la frénésie de leur musique, la soudaineté de leurs silences et leur comportement excentrique !

Leurs instruments aussi sont étranges : l’ ektara ou gopijantra est une percussion à corde, le khamak ou gabguba est aussi une percussion avec 2 cordes et joué avec un médiateur, le dubki est un tambourin. Ils jouent aussi des petites cymbales et des clochettes de danse au pied. Pour le baul le jeu ou abhinaya est une activité pratique ancré dans la discipline quotidienne : la chanson, l’improvisation, la danse, la célébration et le partage du repas. Plus encore, le baul pense que le plus grand théâtre c’est l’humanité même et que le moment présent offre d’ infinies possibilités de réincarnation.

Les chanteurs bauls sont traditionnellement patronnés par les villageois du Bengale. Ils vivent en symbiose avec leur entourage, partageant leurs vies, leurs migrations, leurs souffrances, leurs combats et leurs joies, tirant des métaphores de la vie quotidienne pour exprimer la sagesse des anciens.

Pour le baul, le corps ressemble à un pot en terre, le feu est la sagesse transmise par le sage qui cuit la terre. Un pot qui n’a pas été cuit ne peut pas contenir l’eau de l’amour. La terre à conquérir c’est le corps humain, le territoire à posséder c’est son propre souffle, la sagesse spirituelle c’est la maîtrise de soi et non le pouvoir sur autrui. Les bauls pense que cette sagesse peut être atteinte par la chanson et la création et à travers une union avec un/une partenaire de vie, sous la tutelle d’un véritable sage. Les chansons baul, écrites par des saints et des mystiques, initient les apprentis aux secrets de l’amour.



© 2005-2011 Diversitaire tous droits réservés
Site édité avec spip