rss Syndiquer tout le site


Baïfall Dream au salon Who's next
Édition du 22-05-2011
 
Contacts / Échanger

Bien être & Détente

10 novembre 2009

Rendez-vous avec un alchimiste créatif

Sylla m’accueille rue des Dames dans son lieu, Theranga, un concept bien à lui. Derrière le bar, il prépare des cocktails « énergétiques » pour les serveuses du Bistrot des dames, alors que les passants ne cessent de s’arrêter pour lui parler.



Au ’Théranga’ , avec Mike Sylla Rendez-vous avec un alchimiste créatif qui aime mettre les talents en confrontation.

source : le Bonbon - octobre 2009

C’est que Mike est une personnalité dans ce quartier, presque un quartier dans le quartier. Il en parle comme d’un lieu à part entière, vivant, émouvant, dans le village des Batignolles mais ouvert grâce à sa proximité avec la place de Clichy sur la vie, sur la ville, sur l’agitation, sur Paris. Citadin dans l’âme, natif du Sénégal, il se rappelle Dakar où il a grandit ; il aime et a besoin en tant que créatif de cette énergie. Il me parle avec engouement de ce quartier des Dames-Clichy , comme il se plaît à l’appeler. Une véritable âme, une ambiance, règnent dans cette rue des Dames, loin du calme et de la tranquillité de la rue des Batignolles et de sa place.

Débarqué en France il y a 27 ans pour ses études, Malick de son vrai prénom, fils d’orfèvre, a la création dans la peau : « Rapidement, l’envie de partager ce que j’avais en moi m’a pris. » Aux Batignolles, Mike développe son talent de styliste-designer. Avant même de s’installer dans ce quartier, il l’investit pour organiser des évènements, des « happenings », à L’Européen ou ailleurs, en faisant venir des artistes comme David Guetta ou MC Solaar.

Il débarque définitivement aux Batignolles en 1994 à l’instigation de l’actuel patron du fameux Bistrot des Dames , un ami. Mike ouvre donc sa première boutique au 18 de la rue des Dames : la galerie Baifall Dream . « Quand je suis arrivé, tout était à faire. La rue était vide, éteinte. Les emplacements ne se louaient pas. Il fallait donner une seconde vie au quartier, un souffle ; on voulait branchiser l’endroit. » Sa marque de vêtements est créée en 1992 ; elle est depuis devenue le nom de son collectif d’artistes. Il finit par installer sa boutique rue Lemercier. Avant tout styliste, Mike travaille le cuir et ne fait que des pièces uniques. Quelques unes de ces créations, accrochées au mur, nous entourent chez Theranga .
« Les artistes , soit je leur fais une musique , soit je les habille . »

Mike est un vrai créatif, un artiste complet. C’est dans cette optique qu’il ouvre le lieu Theranga. Il se qualifie de découvreur, de révélateur de talent, véritable alchimiste des arts.
« Ce que j’aime c’est fusionner les arts. C’est ce que j’ai fait avec le Slam Opéra. Je fusionne les talents. Tout est un éternel recommencement. Une éternelle recherche. J’aide les artistes à se regrouper et à communiquer entre eux. Je suis un vecteur pour les artistes. »

Theranga est dédié aux artistes de son collectif, Baifall Dream . C’est un lieu d’expression où ils peuvent montrer leur travail. Où les artistes qu’il met en lien peuvent se réunir, exposer, se rencontrer. Il reste dans l’esprit du village : un lieu où les cultures se brassent. Des conteurs y viennent lors des soirées slam. Très fier il me raconte que Grand Corps Malade a commencé ici. Lui-même joue de la coralire, une pièce unique dont il est le seul à jouer, qu’il a créée et conçue avec un luthier français installé à Londres. Ses enregistrements sont pour l’instant inédits mais il sort sa coralire certains soirs à Theranga .

texte Celine Lepan / photo Alain Delorme

Mike Sylla
Théranga
20, rue des Dames
theranga.free.fr
Galerie, boutique, showroom
3, rue Lemercier
Tél. 01 42 94 26 07
Mob. 06 60 68 89 54
www.baifalldream.com



© 2005-2011 Diversitaire tous droits réservés
Site édité avec spip