rss Syndiquer tout le site


Baïfall Dream au salon Who's next
Édition du 22-05-2011
 
Contacts / Échanger

Gens & Sociétés

9 juin 2007

Hommage à un homme engagé, Sembène Ousmane

Abdou Diouf a rendu hommage au pionnier du cinéma africain

Le cinéaste et écrivain sénégalais Ousmane Sembène est mort hier à Dakar des suites d’une maladie. Agé de quatre-vingt quatre ans, Sembène est l’auteur d’une douzaine de films et d’autant de romans.

Il figure parmi les pionniers du cinéma africain et compte plusieurs trophées à son palmarès.
L’homme, également célèbre pour la pipe qu’il gardait toujours dans la bouche, est aussi l’un des romanciers les plus prolixes et influents d’Afrique.

Ousmane Sembène n’a jamais véritablement choisi entre la littérature et le cinéma.

Il a mené de front ces deux carrières avec un égal succès. L’ancien tirailleur sénégalais a rejoint les rangs de l’armée française en 1942, en pleine guerre mondiale.

Il retourne clandestinement dans l’Hexagone quatre ans après. Ousmane Sembène est docker au port de Marseille et adhère au Parti communiste français.

Il tire de cette expérience le sujet de son premier roman intitulé "Le Docker noir", publié en 1956.

La bibliographie de cet auteur autodidacte compte une douzaine de romans et de nouvelles. Son œuvre littéraire maîtresse demeurera sans doute "Les bouts de bois de Dieu "(1960) qui s’inspire de la grève des cheminots sénégalais et maliens en 1947.

Un homme engagé

En 1961, Ousmane Sembène s’inscrit dans une école de cinéma à Moscou. Premier court métrage en 1962 : "Borom sarret" (Le charretier).

Il est lauréat en 1966 de deux distinctions avec son premier long métrage "La Noire de... " : Tanit d’or du Festival du film africain de Carthage et Prix du meilleur réalisateur africain au premier Festival mondial des Arts nègres tenu la même année à Dakar.

Il compte à son actif une douzaine de films dont Camp de Thiaroye qui relate l’épisode tragique du massacre, par l’armée française, de tirailleurs sénégalais qui réclamaient le paiement de leurs soldes.

Ousmane était un homme engagé, en tant qu’écrivain, cinéaste ou citoyen.

Son dernier film Mooladé, sorti en mars 2005, est un plaidoyer contre l’excision.

Mame Less Camara
BBC Afrique, Dakar




© 2005-2011 Diversitaire tous droits réservés
Site édité avec spip